Contre toute attente, Baidu le numéro 1 en Chine de la recherche sur internet a réussi à supprimer la censure qui sévissait en Chine. En effet, une semaine après le départ de Google, Baidu semble également vouloir faire bouger les choses dans l’empire du milieu.

Sa Keqi, le vice-président de Baidu s’exprime depuis le siège de l’entreprise à Pékin : « Aujourd’hui, est un jour historique pour notre grand pays, en effet nous venons de frapper un grand coup dans cette muraille invisible que nos dirigeants ont mis en place prétextant soutenir l’harmonie du pays. Nous ne croyons plus à ce discours, d’ailleurs nous n’y avons jamais adhéré, cela faisait partie d’une stratégie mis en place avec notre partenaire Google. En effet, nous avons entretenu avec Google des relations intimes et discrètes sous les murs de la cité interdite. Durant 5 ans, nous avons monté secrètement ce plan qui aujourd’hui a abouti sur un succès total. Google a servi de proie au bureau d’information et de la censure chinoise, en levant la censure sur son moteur de recherche et en battant en retrait vers Hong Kong, Google a réussi la première étape de notre plan. En effet, il a réussi à attirer et concentrer tout les moyens du système de censure chinois sur sont moteur de recherche. Pendant ce temps, nos programmeurs ont injecté des milliards de vers et virus open source (fabriqué sous Ubuntu) pour ouvrir et élargir une brèche dans le code source du programme de censure afin de le paralyser totalement. Mais la partie n’est pas terminée, car il faut maintenir notre attaque pour éviter toute riposte du gouvernement chinois. Pour cela nous avons recruté des hackers Iraniens qui avaient réussi à bloquer notre moteur de recherche en Janvier dernier ».

Conséquence sur le terrain, des millions d’internautes chinois de tout âge se rendent en ce moment même au QG de Baidu pour y déposer des bouquets de fleurs et manifester leur soutien. Certains ont même récupérés les bouquets de fleur qui étaient déposés devant le QG de Google pour les déposer au QG de Baidu.

Et enfin, conséquence sur la toile, en plus du soutien des autres acteurs de la recherche sur internet en Chine (Yahoo, Sohu…) qui saluent tous Baidu et Google pour leur exploit face au gouvernement chinois, des millions de netizen chinois s’empressent actuellement vers les sites Youtube et Dailymotion pour visionner des vidéos de tecktoniks qui étaient interdit en Chine (trop abrutissant). On nous annonce également des augmentations énormes de la fréquentation sur la plupart des sites pron*graphiques, signe qu’il existait un réel besoin de liberté sur la toile chinoise.

Espérons que Baidu réussissent à maintenir cette liberté, au moins durant cette journée symbolique du premier jour d’avril.

Update de dernière minute : l’armée chinoise commence à déployer ses tanks devant la marrée humaine qui s’est formée devant le QG de Baidu…

Exclu ChiniTech

Recherches ayant menés à cet article:

  • info grand-tech cn loc:CA
  • info mail ce cn loc:CA

5 Responses

  1. Cunni

    BRAVO ! j’y ai cru jusqu’à la lecture de l’update.
    Je commençais à avoir des doutes avec l’intervention des hackers irakiens : pourquoi s’en prendrait-il à un moteur de recherche chinois ? mais bon pourquoi pas… sans l’update où j’ai compris et vérifié la date de la new : 1er avril, je serais à la recherche d’info sur Google.
    A ma décharge, je viens de découvrir ce site, aussi je remonte les news sans faire attention à la date.

    Répondre
    • al12loin

      mouhahahaha, le titre aurait du vous mettre la puce à l’oreille faut être vraiment naïf pour avaler cette news. C’est cool vous avez pas honte de l’avouer au moins.

      Répondre
  2. Des Geeks et des lettres

    Merci pour l’article ! Fin avril, le chiffre d’affaires du moteur de recherche chinois Baidu est en hausse de 60% avec un bénéfice de +165%. En mars 2010, il réunit 50 millions de dollars pour monter son projet Qiyi marchant sur les plates-bandes de Youtube (hébergement de vidéos en ligne). Mon avis complet sur Baidu ici : http://bit.ly/bSpWM8

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *