L’invisibilité bientôt disponible sur le marché

Des physiciens chinois ont réussi à rendre l’invisibilité disponible au grand publique en changeant de méthode de fabrication.

La réalité rattrape la fiction !

Les physiciens chinois ont inventé une nouvelle méthode pour créer des manteaux d’invisibilité. L’équipe chinoise de l’université de Zhejiang comprenant Lu Lan, Fei Sun, Yichao Liu, C.K.Ong and Yungui Ma à Hangzhou est partie du principe qu’il était possible de faire un manteau d’invisibilité à partir d’autres éléments que les matériaux normalement utilisés pour la création de ce type d’objet.

Les méta-matériaux fonctionnent de la façon suivante : il sont créés et assemblés selon un schéma répétitif de manière à créer des champs électromagnétiques pour finir par dissimuler un objet. Le matériau choisi doit être capable de créer ce genre d’effet dans la vie de tous les jours. Le problème de cette approche “métamatériaux” est son coût et le temps nécessaire à sa production.Speed invisibility

Par conséquent, les physiciens chinois ont inventé un tout nouveau procédé qui commence d’abord par une simulation par ordinateur construisant un modèle digital de la cape avec les propriétés de distortion lumineuse nécessaire en utilisant des matériaux ordinaires.

Puis, l’ordinateur va adapter le matériau pour réduire ses capacités de distorsion de la lumière pour faire correspondre le matériau brut à la version produite par ordinateur.

En utilisant cette stratégie d’optimisation topologique, les scientifiques chinois ont réussi à créer une cape d’invisibilité avec du téflon en 15 minutes grâce à l’usage d’une machine controlée par ordinateur.

Le résultat est pour l’instant imparfait mais peut largement tenir tête à beaucoup de capes déjà existantes. L’intérêt de ce nouveau procédé est son coût extrêmement réduit qui permettrait de produire l’invisibilité en masse.

L’invisibilité pour tous?

Ainsi, il n’est pas exclu de voir l’invisibilité arriver dans la vie de tous les jours. Un bon exemple de secteur qui saurait utiliser ce type d’innovation serait la mode : créations haute-couture utilisant des matériaux invisible ou semi-invisible. Qu’en pensez-vous?

Source

Cornell university

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *