Une nouvelle application qui va faire du bruit en Chine

1

Plus aucune administration ni domaine n’échappe à la technologie. De plus, les nouvelles applications sur smartphones sont appréciés et de loin préférés en Chine. Le lancement de la nouvelle application sur smartphone de la lutte anti-corruption par le Parti Communiste Chinois en est la preuve. Alors que le Parti Communiste Chinois œuvrait dans la discrétion, l’annonce du plan anti-corruption par le président Xi Jinping est menée ouvertement, efficacement en usant de tout moyens incluant les médias sociaux.

La corruption en chine

Depuis quelques années maintenant, la corruption touche la Chine à tout niveau dans la hiérarchie de la société (des « tigres » aux « mouches »).  Pour y faire face, le plan quinquennal de Xi Jin Ping prévoit des enquêtes plus approfondies et des peines plus sévères contre les coupables.

Xi_Jinping_October_2013_(cropped)

Au moins 25 000 responsables gouvernementaux ont été suspectés et certains sont tombés. La retransmission du procès de Bo Xilai, Ancienne « star » montante du Parti communiste et responsable du Parti communiste à Chongqing a fortement conforté la puissance de l’autorité actuelle et a incité à ne donner aucune chance aux corrompus. Les « tigres » que la mesure anti-corruption de Xi Jin Ping a fait tombé ou bien qui sont dans le collimateur de la mesure comprennent quelques noms célèbres en Chine comme: Ji Jianye (Maire de Nankin), Yan Gangping (ancien secrétaire du Comité du PCC), Guo Xiancheng (ancien vice-président d’une université locale), Tian Yubao (ancien vice-président de l’assemblée municipale de Taiyuan), Zhou Yongkang (ancien grand chef de la police chinois), même Jiang Zemin (ancien président chinois) ou encore plus récemment Chen Jianzhou (cadre dans les transports du bureau de la police tombé en 2015). Les coupables sont le plus souvent accusés de détournement de fonds publics, d’acceptations de pots-de-vin ou encore d’abus de pouvoir.

Cette lutte anti-corruption a néanmoins amené une diminution de la corruption dans la Chine. A Macao, les propriétaires de casinos voient le nombre de leurs invités et joueurs baissé depuis la mise en place de la campagne contre la corruption. Mo Yang, prix Nobel de la littérature est même surpris de l’efficacité de ces mesures qui pousse les gens à faire plus attention à leurs dépenses de l’argent publique. Cette lutte anti-corruption est très bien accueillie par les chinois

La nouvelle application du gouvernement chinois

Mo Yang, est le parrain de la nouvelle application lancée le 1er janvier 2015 et disponible sur les Iphones et les Androids. En plus de reprendre le contenu global du Zhong Ji Wei (commission de discipline), l’application donne accès aux dernières informations concernant la lutte anti-corruption. Des éditoriaux d’engagements sont aussi disponibles et « Toujours sur la route » le 1er de 2015 insinue ainsi la poursuite sans relâche de la corruption à l’intérieur du Parti communiste chinois. Xi Jinping et le  Parti Communiste Chinois espèrent de cette manière toucher plus d’audience, sensibiliser la population chinoise à ce sujet et bien sûr décourager les futurs corrompus.

aps1

Pour aller plus loin:

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *