L’affaire Papi Jiang fait parler d’elle en Chine

La censure en Chine: l’affaire Papi Jiang

papijiangcensored

 Le gouvernement chinois est très connu pour son fort intérêt pour la censure que cela soit en ligne ou hors ligne. A travers l’histoire, la Chine a toujours été sensible au sujet portant sur la liberté d’expression : faits politiques, religion et autres. Le gouvernement chinois a créé ce que nous appelons : « Le Pare-feu Chinois » qui bloque littéralement les sites étrangers qui ne correspondent pas au règles du gouvernement. Comme vous devez sûrement le savoir, Facebook et Google pour n’en citer que quelques un sont interdits en Chine. Le gouvernement à ses yeux rivés sur l’internet en Chine et cela risque de continuer pendant encore quelques temps.

Le SAPPRFT signifie (êtes vous prêt ? …) : State, Administration of Press, Publication, Radio, Film and Television国家广播电影电视总局 en chinois). Le principal objectif de cette organisation est de contrôler, et superviser les entreprises publiques de l’industrie des médias et apparemment les célébrités en ligne aussi. Ils vérifient que le contenu publié sur ces diverses canaux de communication, ne vont pas à l’encontre des standards de la politique chinoise et des normes culturelles chinoises.

Fin Avril 2016, Papi Jiang, une personnalité célèbre sur internet en Chine, a été interdit de toutes publications par le SAPPRFT. En fait, toutes ces vidéos présentes auparavant en ligne ne sont plus accessibles et ont été supprimées. Apparemment, il n’y a plus qu’une seule vidéo disponible sur YouKu.

Elle a été interdit de publication en ligne principalement car elle utilisé des injures dans ces vidéos. Le SAPPRFT  a décidé que son activité sur le web, ses vidéos, allaient n’étaient pas conforme aux normes sociales et risque d’avoir une très mauvaise influence sur entre autres les jeunes chinois.

Qui est Papi Jiang?

 Papi Jiang, 29 ans, est une comédienne célèbre en ligne qui filme et poste ses propres vidéos en ligne.  Les principaux sujets de discussion abordés dans ces vidéos portent sur la vie quotidienne, les relations amoureuses et familiales par exemple.

Récemment, quatre organisations ont investi au total 2 millions de dollars (américains). Elle a gagné en quelques mois 8 millions de fans. Elle est aussi présente sur des plateformes comme Weibo, Youku ou Douban. En Février 2016, Papi Jiang a posté une vidéo, 4 minutes après, il y avait déjà plus de 100,000 vues !

Comment le « gouvernement chinois » ou plutôt les médias gouvernementaux justifie leurs actions …

 Divers journaux « publics » appartenant au gouvernement ont posté des articles mettant en avant le côté normal et positif de cet acte de censure et le fait que des injures ne devraient pas être utilisés dans des vidéos . Si le contenu ne correspond pas aux demandes du gouvernement, il doit alors être supprimé.

 D’après un article publié par CNR puis traduit par TechinAsia, on peut voir qu’il est parfaitement normal et « santé » de contrôler le contenu. En effet, d’après eux, ils ne sont pas les seuls à faire ça, les Etats-Unis le font apparemment aussi …:

« En général, quand ils (personnes sur internet) publient du contenu, les salariés du site Web font au préalable un dépistage(une sélection) et s’ils confirment que le contenu contient un certain langage inapproprié, grossier, de mauvais goût ou contre les morales publiques, ils examineront ou supprimeront le contenu. Par conséquent, le contenu que le public voit a d’abord été filtré, c’est donc relativement sain. » (Article de CNR).

Il semble qu’ils ne fassent pas la différence ente la censure et respecter les « termes et conditions » (pas de contenu illégal, propos illicites, discrimination, contenu pornographique, etc.) En savoir plus sur le buzz en Chine.

Autre chose qui semble être une bonne raison de censurer l’article renommé Papi Jiang est le fait qu’une carrière « en ligne » n’est pas viable. Comme la majorité de nos parents, nous devons trouver une profession stable et bien payé. D’après un article de Guangzhou Daily, il n’y a pas de réelle audience sur internet, pas de réelle source de revenue et nous pouvons facilement être remplacé sur le web …

michellephan

 

Si nous regardons de plus près, beaucoup d’américains et même français sont devenus des célébrités et même des « self-made » millionnaires. Par exemple, il y a : Lilly Singh (pseudo : superwoman), Michelle Phan (détient ses propres entreprises), Cyprien (comédien français). Ils ont tous une merveilleuse carrière.

Pour conclure, nous pouvons voir que le gouvernement chinois souhaite prouver le fait qu’il est présent et contrôle le net en Chine ainsi que les célébrités en ligne. Il veut démontrer qu’internet en Chine n’est pas une zone sans lois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *