Interview : les hauts-parleurs Tree Labs

Les enceintes Tree Labs crées par Alexis Corval semblent être les produits les plus économiques, les plus stylés et les plus avancés technologiquement parlant. 

Son cursus.

Pouvez-vous vous présenter et nous dire brièvement votre parcours ?

Je suis français mais j’ai passé la moitié de ma vie à l’étranger, dans des endroits tel que l’Australie, les États-Unis et la Chine. J’ai d’abord étudié le cinéma à l’université et juste après, j’ai changé pour l’industrie manufacturière. J’ai passé mes 10 dernières années principalement en Chine à développer des produits audio. La musique a toujours été une de mes forces. J’ai joué du piano jusqu’à mes 6 ans et depuis j’aime toutes sortes de musique. Je portais des sacs à dos remplis de cassettes et de CDs provenant du monde entier. Je n’ai jamais eu besoin de beaucoup, la musique était tout ce dont je me préoccupais étant jeune… 

Alexis Corval

Comment vous êtes-vous retrouvé dans le design d’accessoires high-tech ?

C’était purement de la chance. J’ai d’abord commencé dans l’industrie manufacturière et rapidement mon intérêt pour le design s’est développé. En premier lieu, j’ai confectionné des produits pour des clients qui n’avais aucun talent pour le design. J’ai commencé par le packaging. Cela a rapidement évolué vers le design des produits. C’est aller jusqu’au point où je crée un volume énorme de produits pour des clients, tout en prenant en compte leur marché et leur parcours. C’est ce que j’ai préféré puisque cela m’a permit de rencontrer beaucoup de gens et d’industries au fil des années. Cela m’a également apporté de nombreuses connaissance dans le design.

Capture d’écran 2015-06-02 à 11.05.15

La création de la marque.

Comment vous est-il venu le nom de la marque « Tree Labs » ?

Je voulais un nom qui puisse vous faire réfléchir avec un fort contraste. « Tree » et « Labs » sont des mots qui ne s’associent normalement pas mais ils ont tous les deux des éléments permettant d’éveiller notre imagination. Les deux évoquent des éléments qui grandissent avec le temps et une structure pleine de possibilités pouvant être explorées. Cela représente également une métaphore sur la vie : débuter dans le monde physique, puis évoluer dans le milieu de la recherche. Il existe plusieurs images se dégageant de ces mots. Le contraste et les similitudes sont extraordinaires. C’est là ce que j’apprécie dans ce nom. Il inspire et encourage les gens à réfléchir sur son véritable sens.

Qu’est ce qui vous a attiré dans le design d’objets spécifiques ?

Tout d’abord, j’ai essayé d’imaginer un design qui se démarquerait, quelque chose qui n’a pas été fait ou maîtrisé auparavant. Je veux que les utilisateurs regardent le design et décèlent immédiatement les liens, quelque chose auquel ils peuvent se référer et qui colle à leur propre référence culturelle. Prenons par exemple le design du produit Toaster, cela se voit rapidement que c’est un design inspiré du retro et faisant référence au design américain des années 50. On peut faire des liens rien que grâce à l’esthétique et c’est ça que je recherche. Si vous regardez les designs des produits d’aujourd’hui, l’objet en lui même est joli mais les personnes qui le regarde ne trouve pas en lui un point auquel se référer, il n’y a aucune attache au design. Ce qui m’attire également, c’est de permettre aux clients utilisant et observant l’objet de près, de se raconter une histoire, de ressentir une émotion.

Capture d’écran 2015-06-02 à 11.29.40

De l’idée à la réalisation.

Comment faites-vous pour passer d’une simple idée à la réalisation concrète ?

C’est plutôt compliqué. Généralement, une idée va apparaître à partir de certains points de référence, qui se trouve être simplement des répliques visuelles que j’ai pu collecter au fil du temps. Cela commence par une idée générale de ce que je veux faire puis cela prend plusieurs mois avant que je commence à le noter sur papier. Le plus souvent, je commence par faire un dessin à main levée que je retranscris pas la suite en un dessin 3D. Généralement, je fais environ 5 designs différents, voire plus, tout en continuant de travailler le format 3D. En se basant sur ce que j’aime le plus, je crée des échantillons à la main pour voir ce que cela donnerait en réel. Si je veux du potentiel, je commence alors par faire des prototypes en améliorant l’apparence, le fini, les matériaux, la facilité de l’utilisation… Cela continue jusqu’à que l’on atteigne quelque chose qui reprend tout ce dont nous souhaitons atteindre et qui peut être, en réalité, crée. Entre le moment où je crée mes dessins et celui où l’on commence à travailler dessus, 3 à 6 se sont écoulés. Et c’est juste la partie design du produit. La partie audio de l’article prend encore plus de temps. Je suis en ce moment en train de travailler sur un projet sur lequel nous sommes depuis près de 2 ans déjà.

Qu’est ce qui rend les concepts de Tree Lab si unique ? Est ce que ce sont ces particularités qui défissent votre marque ?

Ce qui rend nos concepts unique, c’est le fait que nous nous attaquons à des designs au style très différent les uns des autres pour chacun de nos produits. Nous n’avons pas peur de sortir des tout nouveaux styles. Tout ce qui m’intéresse c’est de créer un nouveau produit différent des autres. A côté de cela, ce qui nous rend unique est que je n’imagine pas seulement l’apparence d’un produit, je m’occupe également du son de celui-ci. Si vous écoutez nos produits, puis écoutez les articles audio des autres marques du marché, au même prix, vous allez vous rendre compte que nos produits sont incroyables, cela se reconnait seulement avec de l’expérience. Il est très difficile d’obtenir une bonne qualité audio dans les petits formats que nous faisons, et il est très agréable de voir à quel point les gens sont impressionnés par ce que nous avons pu accomplir. Je participe à de nombreux événements sur l’audio et même les professionnels sont épatés par ce que nous créons. Il est difficile de trouver des designers possédant un parcours dans l’audio de nos jours.

Que pourriez-vous dire sur les caractéristiques particulières de vos produits ?

Un audio génial et un design différent.

Son futur et celui de la marque.

Pensez-vous à vous tourner vers d’autres formes de création telles que la mode, le graphisme, l’intérieur… ?

Oui, pourquoi pas. Tout m’intéresse. Je pense que cela dépendra des opportunités et des disponibilités. La vie est dure.

Capture d’écran 2015-06-02 à 11.55.07

Pourquoi l’audio en particulier ?

J’adore la musique, je ne peux pas vivre sans. Je joue du piano depuis mon enfance et aussi loin que je me souvienne, j’avais l’habitude de transporter ma musique sous forme de cassettes, CDs et MP3. J’ai pu en apprendre davantage sur l’audio à travers mes années dans l’industrie manufacturière et cela a été pour moi un secteur très intéressant et très imaginatif.

Avez-vous déjà penser à collaborer avec d’autres marques ?

Oui et nous sommes en ce moment en discussion avec 2 marques différentes qui apporterons de la valeur visuelle à nos produits. J’attend beaucoup des résultats.

Ses inspirations.

Qui ou qu’est ce qui vous inspire et influence en ce moment (d’autres designer, architectes, graphistes, peintres, amis, membres de la famille…) ?

Il y en a beaucoup. J’aime beaucoup tous les genres d’artistes de rue pour leur créativité et leur ironie. Par exemple, Dieters Rams, pour ses designs simples et pures et Takashi Murakami pour son attention méticuleuse sur les détails. La sagesse de la musique, je saute d’un style à un autre. Mon dernier achat est le nouvel album de D’Angelo que j’attendais depuis 2000. Tout ce qui ne semble pas être un mélange d’idées m’attire et dernièrement j’en vois beaucoup arriver du Japon.

Plus de lectures sympa sur la technologie et la Chine par ici, par là et par là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *