Le retour de Google en Chine, pour bientôt?

Google et la Chine 

Le marché chinois de la téléphonie représente un très fort potentiel pour tout acteur de service en ligne mais qui est rédigé par des règles strictes pour réussir.

image004

Ces règles, Google les a refusés en 2010 notamment à cause de l’encadrement politique dont elles résulteraient (la censure par exemple) et a tout simplement décidé de quitter le marché. D’autres acteurs influents du web 2.0 (ou web social) ont suivi le même exemple, comme Facebook ou Youtube.

Selon Doug Young (son site pour plus de news), expert de l’ebusiness en Chine, les implications d’un tel retour pourraient être importante pour le marché du moteur de recherche en Chine. Il serait intéréssant de voir si cette fois-ci  le monopole Baidu serait vraiment mis en danger par le retour du géant américain.

Cependant, il semblerait que le retour du géant en Chine pourrait être envisagé avant la fin de cette année 2015, la Chine étant un marché beaucoup trop important pour être ignoré avec ses 700 millions d’utilisateurs de smartphones. D’un point de vue économique, la décision semble être plus que cohérente car Android représente plusieurs millions de dollars en terme d’investissement qui attend de tirer d’avantage de profit.

Un retour difficile

Ne vous excitez pas trop vite, ce retour sera marqué pour l’instant que du fameux Google Play, l’app store officiel de son système d’exploitation Android. Fini les téléchargements d’applications sur des sites douteux, ou encore à partir de VPN qui ne marche qu’une fois sur deux, on arriveà un tournant dans l’histoire digitale de la Chine. Malheureusement, on ne parle d’ici ni du moteur de recherche, ni de Gmail pour l’instant.

 

Il faudra cependant souligner que le retour de Google Play ne marquera en aucun cas la fin des app store chinois et ce comeback ne se fera aussi pas facilement. En effet, aucune entreprise ne peut échapper aux règles dictées par le gouvernement, pas même Google qui en a fait son ennemi. Par ailleurs, la sortie de Google du marché chinois en 2010 a été la cible de nombreuses critiques locales et ont beaucoup nuit à l’image de l’entreprise chez les jeunes chinois. Aujourd’hui, Google est vu comme le mauvais élève qui a voulu défier le maître.

 

Les conséquences d’un retour sur le marché chinois

Un retour sur un marché dominé par d’autres géants mettrait alors Google face à de multiples enjeux de taille : la compétition, une clientèle nouvelle ou encore l’administration.

 

Google est sûrement pour vous qui nous lisez,LA référence en terme de moteur de recherche. Cependant, les chinois en pensent de même pour Baidu, alias celui qui a pris la place de Google. Développant presque les mêmes produits que Google dans une version Made in China, Baidu a su conquérir le cœur de ses utilisateurs et celui du gouvernement en pratiquant le « 自律 » (zilu, terme désignant littéralement le contrôle de soi-même) ,  appliquant à la règle les enseignements (ou censure) que Google a défié. Par ailleurs, d’autres boutiques chinoises d’applications ont fait leur apparition et engendrent à elles-seules plusieurs milliards de chiffre d’affaire. Très proche de l’Etat, leurs noms ne vous sont surement pas inconnus puisqu’elles sont le fruit de grand groupe chinois comme Tencent App Gem, Qihoo 360 Mobile, Taobao Mobile ou encore Xiaomiapp store…

Enfin, si retour il est, le face à face de Google Play et de ses concurrents locaux sera remporté par celui qui répondra aux critères locaux tant au niveau du marché qu’au niveau du gouvernement.

Ce sont justement ces critères qui poseront un autre problème à Google. Certes, ce marché représente des millions en termes de chiffre d’affaire, mais il représente aussi un marché qui évolue et qui a évolué depuis que Google est parti de la Chine.

Google à la recherce de partenaires en Chine

Pour l’instant, Google chercherait encore des partenaires chinois sur qui compter pour une version locale de sa boutique d’applications et pour renouveler les relations conflictuelles entretenues avec le gouvernement.

Cependant, les règles de jeu n’ont pas changé depuis 2010. Non… en fait elles se sont radicalisées et personne ne pourra y échapper, pas même Google.

D’autres géants américains ont aussi eu affaire aux mêmes problèmes, comme Apple ou LinkedIn qui, afin de répondre aux exigences du pays ont implanté leurs serveurs en Chine et supprimé l’accessibilité des contenues dits « sensibles » à ses utilisateurs en Chine.

 

Ce retour marquera-t-il la fin du combat de Google en Chine ? En tout cas, tant sur le plan politico-économique que sur l’image de l’entreprise, Google devra reconquérir un terrain hostile sous toutes ses formes.

 

Plus d’information sur les moteurs de recherche en Chine ici

Sources :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *